La photo de Saint Gatien vue aérienne en noir et blanc.


Notre site.

Menu.


Cette page, a déjà été lue 2544 fois. Dernière modification effectuée le 22/09/2014 à 15:08

Le Vert Buisson.

Je n’ai rencontré, je crois bien, ce paronyme qu’à partir de la réformation de 1735. (Bibliothèque du musée de Trouville)

Le réformateur, de la Chaslerie, divise la forêt en triages et les triages en cantons.

On y trouve :

Triage du Vert Buisson : 346 arpents qu’il divise en cantons :

- Partie des ventes de la Croix du Mont-Cheron,
- Les fieffes Tesson ; le Vert Buisson ; la Rançonnière,
- Partie de la croix Saint-Gilles.

Il signale des sols « aquatiques » au droit de la fieffe Tesson. Mais par ailleurs le Vert Buisson me paraît ne jamais être cité, quoique ce toponyme composé d’un nom que précède l’adjectif doit-être au moins des XV ou XVIème siècle .

Le chemin du Vert Buisson jusqu’en 1793 passait à l’intérieur du massif forestier. Après la vente de la forêt par Philippe Egalité à Lakanal - qui revendit immédiatement à 60 particuliers – les nouveaux propriétaires déplacèrent le chemin pour le situer sur la lisière. Ce fait est relaté dans un registre du Conseil municipal et on s’en rend compte sur le terrain aux détours établis autour de la ferme du Vert Buisson (ferme Gilles).

Paul Guidecoq.

Page précédente. Retour au Sommaire. Page suivante.